Page 1 sur 1

Référence N°134

MessagePublié: Mar 03/Sep/2013 18:59
par Synergologie.Org
LE PARADIGME SYNERGOLOGIQUE

Il n'y a pas de science sans paradigme. Le paradigme nait d'un ensemble de prises de conscience suscité par un vide ou une remise en cause théorique. Le paradigme n'est pas qu'une idée nouvelle, il traverse nécessairement plusieurs champs. Le paradigme synergologique est engagé par une triple conscience face à la description du réel et trois observations princeps nécessaires à fonder une science du langage corporel.

Re: Référence N°134

MessagePublié: Sam 26/Mars/2016 16:02
par dkpan
Bonjour ,

Et pour aller plus loin alors quelle est l'originalité du paradigme synergologique. En quoi est-il un paradigme en tant que tel et va-t-il plus loin, ou ailleurs, que ce qui se fait ailleurs dans le champ du non verbal ?
.......
Ah "champ du non verbal"!!!!!
je n'aurais pas du dire ça, il est bien expliqué dans les premières propositions pourquoi vous n'employez pas ce terme. Mais maintenant convainquez-moi si vous voulez que je parle de champ synergologique. :D

Re: Référence N°134

MessagePublié: Lun 02/Mai/2016 17:15
par synergologue
Dans ces conditions convaincre ne devrait pas être si difficile.
Nous savons aujourd'hui par des observations démontrables issues d'autres domaines de la science et notamment en neuropsychologie que nous effectuons nos choix avant même d'en avoir conscience. En fait le corps, ou plus exactement des zones basales du cerveau précèdent l'action. Le langage corporel n'est donc pas co-verbal, il est aussi et d'abord préverbal.
On peut donc renverser les variables dépendantes et indépendantes lorsque nous observons le langage du corps.
A des questions classiques de type :
- A quoi se lit la joie ?
- Des gens qui s'entendent bien en relation d'aide montrent-ils des mimétismes du corps ?
- L'anxiété se traduit.elle par certaines attitudes corporelles ?
Dans ces trois cas, ce qui nous intéresse c'est de comprendre la joie, la relation d'aide, l'anxiété.

En synergologie l'objet c'est le langage corporel. Le questionnement prendra d'autre formes. Par exemple :
- Que signifie un sourcil droit qui monte ?
- Pourquoi se gratte-t-on parfois avec l'index et parfois avec toute la main ?
- Que signifie le fait de penser la tête à gauche ?

C'est à partir des mêmes signes repérés de très nombreuses fois que des horizons de sens émergeront.
Vous voyez mieux le renversement épistémologique... ?