Page 1 sur 1

Référence N°129

MessagePublié: Mar 03/Sep/2013 18:59
par Synergologie.Org
Classification des croisements de mains appelées boucles de rétroaction secondaires

Les boucles de rétroaction secondaires représentent toutes les situations dans lesquelles les mains reviennent l'une dans l'autre dans différentes configurations, pour faire une boucle. Mais qui dit "boucle " en synergologie ne dit pas toujours fermeture. Il s'agit donc d'une formulation classificatoire et pas d'une formulation fonctionnelle. Les boucles de rétroaction secondaires sont intégrées à la racine de l'éthogramme tant elles sont importantes et elles font l'objet d'un processus classificatoire détaillé. Une classification organique est bâtie à partir de laquelle des horizons de sens fonctionnels destinés à subir l'opération de réfutation sont élaborés.

Re: Référence N°129

MessagePublié: Ven 17/Nov/2017 9:41
par Fitoussi
Bonjour

Je ne comprends pas très bien sur cette page : Les phrases suivantes pouvez vous me diriger vers un doc plus argumenté ?
"Notre structure de rôle est davantage présente que notre intimité". C'est dit mais, comment en venez vous a cette conclusion ?
La deuxième phrase sur le corpus, voulez vous dire que le corpus des gestes en Z, n'existe pas ?
http://campus.synergologie.org/clarolin ... esource=no

Merci pour votre retour, cordialement Emmanuelle Fitoussi

Re: Référence N°129

MessagePublié: Sam 06/Fév/2021 9:16
par Docteur Freud
"Notre structure de rôle est davantage présente que notre intimité".
C'est le cas chaque fois qu'une personne existe dans une posture professionnelle. Le juge ou l'avocat qui entrent en cour, le policier en fonction...
Vous ne vous promenez jamais chez vous ou alors extrêmement rarement, surtout lorsque vous êtes seul, avec les mains dans le dos. Pourquoi ?
La notion de boucle de rétroaction secondaire permet d'appréhender cette problématique par l'observation des lieux où elle est visible.