Page 1 sur 1

Référence N°102

MessagePublié: Mar 03/Sep/2013 19:00
par Synergologie.Org
Il n'existe pas de morale synergologique mais il existe une esthétique synergologique

Il n'existe pas de morale synergologique, car en vertu d'un principe proposé par Max Weber ("Le savant et le politique), et largement accepté, la neutralité axiologique est seule garante de l'objectivité. D'ailleurs lorsque dans la théorie de la relation, il est proposé sous forme d'axiome de privilégier la recherche de la transparence de l'espace d'authenticité il est dit que le choix de l'espace opaque des figures d'autorité permet parfois de se voir accorder des bénéfices secondaires supérieurs à ceux disponibles dans l'espace d'authenticité. Il peut devenir à son tour plus homéostatique. La démarche synergologique n'est donc pas morale, elle est pragmatique fondée sur la logique d'allocation des ressources en fonction des moyens consentis.
Parler d'une esthétique synergologique, c'est proposer les critères du beau comme critères du fluide. Pour un synergologue, le fluide est garant d'un minimum de dépense d'énergie pour le bénéfice d'un maximum de ressources, sans interprétation utilitariste du terme fluide. (Ce n'est pas la transparence de la liberté d'un marché dérégulé, fut-il cérébral). La transparence est garantie par des valeurs humanistes partagées, qui permettent d'organiser cette transparence. Evidemment ces mouvements sont non conscients. A travers la perception de la fluidité in-corps-porée, corceptualisée, l'axiologie de la synergologie est ainsi fondée sur son esthétique.

Re: Référence N°102

MessagePublié: Sam 04/Jan/2014 17:45
par agape
Pourriez-vous être un petit peu plus explicite ....
Merci .....

Re: Référence N°102

MessagePublié: Ven 14/Fév/2014 7:24
par synergologue
En fait le synergologue à travers le langage corporel, repère la fluidité d'un mouvement. Car son oeil est arrêté par les moments de rupture de cette fluidité.
Si on vous demande un verre d'eau vous pouvez tendre ce verre à la personne, mais vous pouvez aussi vous gratter, tousser, partir en arrière avant de tendre le verre. Ces mouvements arrêteront l'oeil, parce que d'une certaine manière ils brisent l'harmonie. Le synergologue appellera cette rupture d'harmonie, non concordance. elle l'amènera à interroger la relation.
Mais pour repérer ces non concordances, il faut d'abord avoir une idée de l'harmonie. Il est important pour cette raison là de parler d'esthétique synergologique.

Le corps est d'autant plus libre, fluide que la personne n'est pas contrainte dans ses mouvements, qu'elle n'a pas besoin de se cacher. Pour un synergologue, l'attitude transparente est naturelle à la personne authentique, elle sera plus fluide parce que plus libre, moins entravée.
Il n'y a pas de morale synergologique, il ne s'agit pas "d'être comme ceci ou comme cela", en revanche il y a bien une esthétique synergologique. Elle se présente dans l'essai de définition de l'harmonie du langage corporel.

Re: Référence N°102

MessagePublié: Sam 15/Fév/2014 11:01
par agape
Bonjour,

Merci pour ce début de réponse,
Dans cette proposition, qu'entendez-vous spécifiquement par :
"La démarche synergologique n'est donc pas morale, elle est pragmatique fondée sur la logique d'allocation des ressources en fonction des moyens consentis".
Merci de prendre le temps....

Re: Référence N°102

MessagePublié: Sam 22/Fév/2014 11:00
par synergologue
Le synergologue prônera l'authenticité parce que c'est le meilleur moyen d'avoir l'échange le plus bénéfique donc le plus riche possible. Mais il est de coutume de dire que le synergologue n'est pas un "intégriste de l’authenticité". L'autre est qui il est , et il n’appartient pas au synergologue d'appliquer une norme intangible au comportement de l'autre. Le discours sur l’authenticité n'est d’ailleurs pas un discours moral, c'est un discours pragmatique. L’authenticité est le moyen d'accroitre le plus efficacement ses ressources en partageant avec l'autre.
Maintenant si le synergologue est authentique parce qu'il est certain d’avoir mis en œuvre les moyens de l'être, et qu'il a repéré que l'autre ne l'était pas, sur les critères du langage corporel. Il a lui aussi les moyens de sortir de l'espace d'authenticité qu'il cherchait à créer pour se placer dans une figure d'autorité, ou il sera plus efficace. Nous sommes bien dans une "logique d'allocation des ressources en fonction des moyens consentis".
Non ?

Re: Référence N°102

MessagePublié: Dim 23/Fév/2014 10:43
par gombaloon
Le rapport entre figures d'autorité, espace d'authenticité et langage corporel c'est quand même pas si clair.
Enfin c'est le lien direct avec le langage corporel que je vois pas directement. Parce que si le langage corporel est un langage émotionnel, ici on s'éloigne des émotions. Je me trompe ?

Re: Référence N°102

MessagePublié: Sam 03/Mai/2014 16:30
par synergologue
L'erreur serait de penser que le langage corporel est un langage émotionnel,
Car le langage corporel est à la fois :
1. Un langage qui permet de repérer des émotions (Groupes émotionnels)
2. Un langage qui permet de repérer la nature de la relation et notamment ces asymétries (Théorie des figures d'autorité).
3. Un langage qui donne des informations sur le mode de cognition (Défocalisation, occurrences corporelles, cognition incarnée, Rythme).

C'est d’ailleurs pour cette raison que les synergologues considèrent trois champs sémantiques.

Re: Référence N°102

MessagePublié: Ven 06/Juin/2014 21:20
par francois
Avouez que si vous nous rendiez ça plus simple, personne ne serait fâché :

Parler d'une esthétique synergologique, c'est proposer les critères du beau comme critères du fluide. Pour un synergologue, le fluide est garant d'un minimum de dépense d'énergie pour le bénéfice d'un maximum de ressources, sans interprétation utilitariste du terme fluide. (Ce n'est pas la transparence de la liberté d'un marché dérégulé, fut-il cérébral)".

Re: Référence N°102

MessagePublié: Jeu 31/Juil/2014 19:50
par synergologue
1. Cela veut dire qu'un mouvement spontané, un mouvement qui n'est pas empêché est fluide et il est beau pour un synergologue.
2. On ne peut pas tout se permettre simplement sous prétexte que le mouvement est beau parce qu'il est fluide, qu'il n'est pas empêché.

La philosophie à la base de la synergologie est pragmatique, elle n'est pas utilitariste.
Mettrez-vous la main dans le sac de votre voisine momentanément absente , simplement sous prétexte que votre fluidité ne doit pas être rompue. Non. L'esthétique (le beau) synergologique n'est pas dénué d'une éthique fondée autour de valeurs.

Tous les marchés ne sont pas économiques, le "marché dérégulé" dont nous parlons est un marché des idées.