Page 1 sur 1

Référence N°34

MessagePublié: Mar 03/Sep/2013 19:03
par Synergologie.Org
Regrouper les informations organiques dans un éthogramme

L'enjeu était de pouvoir regrouper dans un éthogramme des informations organiques et fonctionnelles, leur donner une forme numérique et les faire dialoguer ensemble, dans des bases de données vidéos. Il devenait possible alors de faire des propositions théoriques, et de comparer dans les bases de données propositions émises et observation empirique ; d'établir en somme la réfutabilité des propositions théoriques.
Grâce à l'éthogramme, la base de données regroupant des items identifiés à partir de situations réelles permet par ailleurs de regrouper les mêmes attitudes corporelles effectuées par des personnes différentes, parfois de cultures différentes dans des contextes différents afin d'essayer de trouver l'unité d'interprétation de ces vidéos différentes.
La création de cette table synergologique, correspond par ailleurs au choix opérationnel général consistant à favoriser la cueillette des données, écologique.

Re: Référence N°34

MessagePublié: Ven 28/Avr/2017 20:06
par idiome
Salut,

Serait-il possible que vous explicitiez davantage la notion de :
"regrouper dans un éthogramme des informations organiques et fonctionnelles"

Qu'est-ce que ça signifie exactement ?
???

Re: Référence N°34

MessagePublié: Mar 02/Mai/2017 14:58
par synergologue
Cela signifie que la classification est fabriquée à partir d'une classification organique
c'est-à-dire d'une classification qui essaye de prendre en compte la morphologie exacte, c'est-à-dire le mouvement le plus exact possible pour que tous les synergologues identifient exactement le même mouvement et travaillent donc exactement à partir du même item.
On parlera alors également d'une conception positive du geste (positif au sens de positiviste, et donc de réfutable) et non positif au sens moral du terme...

Pour certains items subsistera une explication de type fonctionnelle, mais ce sera relativement rare, car dans ce cas là la description n'est plus totalement "objective", mais c'est parfois nécessaire.