Page 1 sur 1

Synergologie, linguistique sociolinguistique anthropologie?

MessagePublié: Jeu 29/Mai/2014 14:58
par francois
Bonjour

Que répondez-vous à ceux qui pourraient vous dire que la synergologie, ca existe déjà à travers la linguistique, la sociolinguistique ou l'anthropologie ?

Merci de me répondre...

Re: Synergologie, linguistique sociolinguistique anthropolog

MessagePublié: Jeu 29/Mai/2014 15:53
par synergologue
Bonjour,

Vous avez oublié sociologie du corps, sémiologie, ergonomie, mais aussi alors physiologie et médecine bien sûr, etc...

En fait peut-être êtes vous en train de vous rendre compte de l'incongruité de votre question, car toutes les disciplines ont de près ou de loin à voir avec l'être humain et son corps.
Mais pour toutes ces disciplines, l'observation du corps est un outil pour comprendre alors que pour la synergologie elle est un objet, ce qui change tout.

Prenons plutôt un exemple.
Vous observez une personne à une terrasse de café, elle est assise et tout à coup elle se redresse, vous observez.
Quelle discipline sera intéressée par ce phénomène ?

- Ça n’intéressera pas le linguiste parce que la personne est seule et ne parle pas, d'ailleurs la linguistique n'a pas dans son arsenal théorique d'outil qui lui permette de décrire cette position techniquement pour la comparer avec d'autres personnes se redressant de la même façon. Ce n'est pas son champ.
- Ça pourrait intéresser le sociolinguiste, mais si dans l'environnement il n'y a pas de signe, stimulus à sa réaction, la sociolinguistique n'aura pas dans son arsenal théorique d'outil qui lui permette de comparer la position de cette personne à celle d'autres personnes se redressant de la même façon. Ni vraiment de discours sur le sens social de ce mouvemnt curieux. Elle n'est pas dans son champ.
- Ça n'intéresse pas l'anthropologue, parce qu'il n'est pas intéressé par cette échelle de temps. Il n'a rien à dire de la personne qui bouge apparemment sans raison, durant une seconde. Ce n'est pas son champ.
Ce type de réalité n'intéressera aucune de ces disciplines parce qu'il n'est pas signifiant pour elle.

Mais il n'empêche que la personne a bougé et que ce mouvement peut être intéressant !

1. Le Synergologue va cataloguer cette attitude classique (S_C_0) Il pourra la comparer à la même attitude endossée par d'autres personnes dans d'autres contextes.
2 . Il pourra regarder s'il y a dans la corporéité de cette personne des items avoisinants.
3. S'il travaille à partir d'images vidéo, il sait que la cause de ce changement de position peut avoir eu lieu jusqu'à 20 secondes environ avant la réaction produite.
4. Si rien ne s'est produit jusqu'à vingt secondes environ dans son environnement, le synergologue comprend que la personne traite une donnée en mémoire. Les items avoisinants observés lui ayant donnés par ailleurs des indices émotionnels et cognitifs liés au changement corporel.
5. Il aura une explication à proposer. Il organisera sa réponse pour que sa réponse soit réfutable.

En fait le synergologue a utilisé :
1. Une classification élaborée en Synergologie, parce qu'il n'en n'existait pas.
2. Une méthode par item élaborée en synergologie permettant de regrouper les items avoisinant le geste, parce qu'il n'en n'existait pas,
3. Une théorie sur l'échelle du temps de la corporéité (Théories de Libet, Haynes, Damasio).
4. Une théorie sur les espaces mentaux (6 espaces mentaux possibles). Théorie élaborée en synergologie, parce que l'échelle de temps utilisée en synergologie permet de rendre compte de dimensions du langage corporel dont il est impossible de rendre compte si on ne crée pas d'outil de mesure pour le faire.
5. Un outil permettant de faire la différence entre données corporelles émotionnelles, relationnelles, cognitives.
6. Une réponse organisée selon les canons traditionnels de la réflexion scientifique.

La synergologie n'est pas une méthode faite de bric et de broc, c'est une discipline née il y a maintenant près de 30 ans, qui aborde l'être humain et tient pour postulat, que pour le comprendre il s'agit de partir spécifiquement du langage corporel.
Ce faisant , le dialogue peut être engagé avec d'autres disciplines, celles notamment qui pensent que pour comprendre l'être humain, il s'agit de partir de sa psyché, ou de son groupe social, des mots qu'il emploie, ou de son histoire, de sa physiologie, ou de son habitat...

Voila pour aller vite.
Autre question pour approfondir ou pouvons-nous passer à un autre appel.... ?

Re: Synergologie, linguistique sociolinguistique anthropolog

MessagePublié: Lun 07/Juil/2014 22:09
par francois
Merci,
La longueur et la précision de votre réponse dépassait mes attentes.

A très bientôt Synergologue.

Re: Synergologie, linguistique sociolinguistique anthropolog

MessagePublié: Mer 02/Sep/2015 16:02
par Geronimo
Bonjour,
Lorsque vous écrivez dans votre réponse à François :

4
. Une théorie sur les espaces mentaux (6 espaces mentaux possibles). Théorie élaborée en synergologie,


A quoi sert cette théorie ?

Re: Synergologie, linguistique sociolinguistique anthropolog

MessagePublié: Mer 09/Sep/2015 9:28
par orthomin
Alors, pas de reponse ici ? j'ai le meme probleme ?

Re: Synergologie, linguistique sociolinguistique anthropolog

MessagePublié: Jeu 10/Sep/2015 12:44
par fefelfele
Bonjour Geronimo,

Les 6 espaces mentaux est la réponse à la question "A quoi, le geste que j'observe, est-il lié ?"

Je vous propose de lire la référence 11 du corpus synergologique :

Historiquement, face à l'absence de reconnaissance formelle du non verbal, une autre conception théorique est apparue, portée par le mouvement dit de Palo Alto. L'idée voulait que nous participions en interagissant à une partition commune, jouée avec et hors de notre conscience dans un orchestre invisible auquel nous participons. Cette conception multidimensionnelle de la communication permettait de résoudre le problème de l'émetteur et du récepteur, et de leur échange essentiellement verbal, et de ce point de vue ce changement de paradigme constitue une véritable révolution conceptuelle. Paul Watzlawick dira : « On ne peut pas ne pas communiquer », tous les inter-actants participant sans même sans rendre compte au jeu de la partition. Mais cette conception théorique débouche sur un autre problème sans solution. Car il est inexact de dire que tout est communication, il est toujours possible en effet, qu'en situation interactionnelle, la personne s'extirpe de l'orchestre. C'est même souvent le cas. La personne "dans la lune" s'est extraite de l'orchestre, elle ne joue plus la partition, elle peut être "préoccupée", on dira d'elle qu'elle "est ailleurs", voir qu'elle "semble absente". Interpréter son langage corporel en lien avec l'orchestre, ou répondant dans l'orchestre, revient à se tromper sur la nature du phénomène analysé.
La solution synergologique à ce problème se trouve dans la théorie des espaces mentaux
.

Pour résumer, le geste que vous observez sur l'autre fait peut être lien avec ce que la personne a vécu le matin, parce qu'elle traite un message en mémoire, ou qu'elle réagit parce que cela fait lien avec son histoire, peut être se prépare t-elle à vous mentir, ou simplement que ce que vous lui dite fait émerger ce geste.
6 espaces mentaux, c'est donc six environnements ou six causes possibles du dit geste.

C'est clair ?

Cordialement,

Félix