Page 1 sur 1

ca pique parce que ça pique !

MessagePublié: Lun 14/Mars/2016 22:21
par Geronimo
Bonjour,

En synergologie vous développez toute une théorie sur les microdémangeaisons. Mais ne serait-ce pas plus simple de penser que parfois : ça pique parce que ça pique !
Non ?

Je trouve bizarre que vous excluiez cette possibilité.

Re: ca pique parce que ça pique !

MessagePublié: Mar 15/Mars/2016 15:10
par fefelfele
Bonjour à nouveau Geronimo,

Encore une fois vous ne posez pas les questions qui amènent les réponses les plus simples. Ceci dit, ce n'est pas plus mal et ce forum existe bel et bien pour cela 8)
Je laisserais le soin à un collègue de finaliser le début de ma réponse mais pour vous répondre, tout commence avec l'homéostasie.

Si vous ne savez pas ce que c'est et que vous cherchez un peu vous trouverez très vite une définition grossière de l'homéostasie comme étant la régulation des processus du corps humain, c'est à dire l'équilibre du corps par lui même.

Mais quel rapport avec les micro-démangeaisons me direz vous ? Et bien si je me souviens de mes cours, une micro démangeaison, MD de son petit nom, est la réponse corporelle qui traduit le décalage entre ce que je ressens et mon action, ici nous sommes dans le domaine du pulsionnel. La pulsion est vive et intense, contrairement à l'émotion ou au sentiment qui sont plus diffus, qui durent dans le temps. Les MD sont donc l'expression d'émotions réprimées.

Pour continuer sur ma lancée, les images du cerveau prises à l'IRM lors de MD montrent une activité du cerveau dans les zones du cortex somatosensoriel, partie du cerveau qui représente la carte du corps. Lors de la MD, une dilatation des vaisseaux sanguins est produite ce qui entraîne le picotement à un endroit précis. Grâce au cortex somatosensoriel donc.

Aujourd'hui nous distinguons beaucoup trop de zones de picotement dans états émotionnels similaires pour qu'il s'agisse d'une coïncidence! Dès que le doigt vient gratter cette zone, la démangeaison cesse, et l’équilibre est restauré. De plus, je vous ferais remarquer que parfois, et c'est l'exemple le plus flagrant selon moi, que nous nous démangeons pas toujours de la manière la plus simple. Le cerveau humain est dit écologique, c'est à dire qu'il va employer ressources nécessaires en rapport avec son environnement (c'est à dire le corps) mais pas toujours économiques. Parfois, cela vous gratte le dos de l'oreille gauche mais c'est votre main droite qui va venir vous soulager en passant dernière la tête. Oui oui cela arrive et des exemple, il y en a à la pelle !

Pour finir sur ce post non exhaustif nous avons trop d'éléments pour conclure sur la contingence des ces phénomènes qui se produisent en interactions ou non.

Si je n'ai pas été clair sur certains points, n'hésitez pas à me relancer.

Au plaisir de vous lire,

Félix

Re: ca pique parce que ça pique !

MessagePublié: Ven 25/Mars/2016 11:50
par synergologue
Pour compléter la réponse de Félix, dire "ça pique parce que ça pique" , c'est un peu comme dire 'je pense parce que je pense" ou "Je rêve parce que je rêve". Jamais un chercheur digne de ce nom ne dirait ça. S'il se produit un évènement, par exemple le fait de se gratter parce que ça pique, c'est qu'il y a une raison à ça. C'est ce qu'on appelle en sciences le principe de raison suffisante. Et le travail du chercheur est de retrouver la raison nécessaire de cet évènement.

Un geste, la modification d'une attitude corporelle, n'est jamais faite sans raisons, car le corps ne travaille jamais sans raison.
Curieusement la personne qui dirait "ça pique parce que ça pique", en essayant de vous montrer qu'elle a bien les pieds sur terre serait en fait en train de dire exactement le contraire. Son raisonnement non réfutable serait de type métaphysique.

Re: ca pique parce que ça pique !

MessagePublié: Dim 18/Fév/2018 20:08
par idiome
Qu'est-ce que vous cherchez à dire lorsque vous dites :

Curieusement la personne qui dirait "ça pique parce que ça pique", en essayant de vous montrer qu'elle a bien les pieds sur terre serait en fait en train de dire exactement le contraire. Son raisonnement non réfutable serait de type métaphysique.


Pourriez-vous être plus explicite ?
Merci.

Re: ca pique parce que ça pique !

MessagePublié: Mer 21/Fév/2018 20:05
par synergologue
Ceci voulait simplement dire que "ça pique parce que ça pique" ne veut rien dire.
Si "ça pique" et qu'il n'y a pas de marque visible, c'est-à-dire de cause apparente de cette "piqure" c'est que la cause n'est pas directement physiologique mais il y a une cause. Le corps est homéostatique et il y a nécessairement une raison au fait de faire l'effort de se gratter parce que ça pique
...