Page 1 sur 1

Ambivalence et mensonge

MessagePublié: Mer 11/Déc/2019 4:43
par megaman9
J'ai bien compris le concept qu'un quelqu'un qui est honnete se fiche qu'on voit qu'il est stressé et bouge bcp.

Mais quoi dire de quelqu'un d'ambivalent? Dans cet example ci la personne va vouloir dire non car elle ne veut pas etre démasqué.

Si on lui pose la question: ''J'ai l'impression que tu agis comme un vouleur. Tu agis comme si tu voulais rentrer chez nous par infraction. Est ce vrai?''

La personne va non car elle ne veut pas etre démasqué. Il se peut que la personne aille des ambivalence. Qu'il y a un coté d'elle qui veut faire un acte criminel mais qu'il veut aussi y penser deux fois avant de le faire car ca comprends des risques de se faire prendre.
Alors quand on lui pose la question, il va présenter son coté: ''non je ne veut pas faire cet acte, ca n'a pas de sens ce que tu dis.''

Est ce lisible sur le corps?

Re: Ambivalence et mensonge

MessagePublié: Mar 07/Jan/2020 18:28
par synergologue
Désolé pour le délai de validation :
Oui le mensonge est lisible sur le corps, bien sûr,
Mais c'est surtout ensuite en questionnant mieux que nous allons faire émerger le mensonge.
En soi le langage du corps est donc un guide de questionnement. Et pas la réponse ultime. Heureusement d'ailleurs !

Imaginez un avocat dire : "Monsieur le juge, cet homme est un menteur parce qu'il s'est gratté ici "
Il n'aurait pas finir de faire rire la Cour. Et ce sera d'ailleurs un signe de bonne santé de la Cour

Est-ce clair.
Sommes nous d'accord... ?

Re: Ambivalence et mensonge

MessagePublié: Mar 07/Jan/2020 21:06
par megaman9
Biensuire! J'ai compris le concept! :D

Re: Ambivalence et mensonge

MessagePublié: Mar 07/Jan/2020 21:16
par synergologue
Et pour être plus précis ce n'est pas le mensonge qui est lisible sur le corps. C'est l'effort cognitif produit pour le masquer. Bien plus que l'émotion qui l'entoure. Car la personne qui craint de n'être pas crue se comporte comme celle qui est débordée par l'émotion produite par le fait de mentir.
Le travail sur le mensonge en synergologie est donc un travail sur la cognition bien davantage que sur l'émotion.
Le travail sur la véracité (cognitif) ne nous conduit pas au repérage des mêmes messages corporels que le travail sur la sincérité (émotionnel).